Par quatre chemins, projet de médiation culturelle

Par Véronique Lespérat-Héquet

Après une résidence longue de quatre années autour du théâtre avec la Compagnie Issue de Secours, l’équipe du Centre Culturel Léo Lagrange a choisi, pour cette saison, non pas d’inviter un artiste ou une compagnie en résidence comme les années précédentes, mais de confier une unique saison à quatre artistes. Quatre artistes qui connaissent le lieu, les publics, le territoire. Quatre artistes avec lesquels le Centre Culturel a déjà travaillé et aimé travailler. Quatre artistes avec des façons de faire et des médiums différents, qui, chacun à leur manière, contribueront à la valorisation des arts visuels auprès des habitants des quartiers limitrophes. Et quoi de mieux pour passer d’une résidence à l’autre pour une fois que de prendre le temps, de faire la route à pied, de tenter des expériences, d’essayer, de se tromper, de recommencer, de trouver un chemin parmi d’autres et de le suivre jusqu’au bout pour voir où il pourra nous emmener. C’est une saison de tentatives, de découvertes, de surprises que nous souhaitons riches. Pourquoi y aller par quatre chemins? Pour changer de rythme, prendre le temps qui est celui du sentier, s’attacher à ce qui fait l’infra-ordinaire (pas l’extra-ordinaire!), pour regarder ce que l’on ne voit pas parce que l’on va toujours trop vite, parce que l’on ne prend pas le temps d’y penser, parce que l’on croit que ce n’est pas intéressant. Regarder ce qui nous entoure et qu’on oublie de regarder, le banal, le bruit de fond, l’habituel, le commun, l’évident, le qui va de soit … Ce qui nous fait sourire quand on le croise, et nous donne envie de le partager. Nous confions donc la tâche aux quatre artistes résidents de dessiner lentement quatre chemins, flâner, observer, découvrir, faire l’inventaire, des détours, revenir sur leurs pas, bifurquer… et puis glaner, des mots, des images, des émotions. Déchiffrer le langage qui parle de qui sont nos espaces quotidiens, de ce que ces espaces disent et font ce que nous sommes.

Les artistes

MATHIEU FARCY Photographe Sacs, valises, fourre-tout, baluchons
Je propose de devenir écouteur public des histoires qui habitent les un.e.s et les autres, artiste au travail avec les habitant.e.s. Quels contes habitent votre présent? Vos futurs? Quelles histoires pouvons-nous imaginer ensemble? Nous collecterons les histoires dans des sacs, des valises, des baluchons, des carnets, dans le creux de nos mains puis nous leur donnerons forme (photographie, vidéo, sculptures ).

VERONIQUE LESPERAT-HEQUET Poète polyvalente Voix d’eaux
À fleur de peau, les chemins de l’eau On va écrire ensemble des chansons, les chansons du chemin de l’eau, celle qui court dans la ville, celle qui tombe du ciel, celle qui attend dans une flaque… Déambuler ensemble au bord de ce chemin, avec le panier à ramasser des mots. Chacun.e écrit des phrases avec des mots ramassés sur le chemin et les met dans le panier.Ensuite, on rentre à la maison avec la récolte. Et on en fait une chanson qu’on ira chanter à Léo, sur le chemin ou ailleurs.

CELINE ROUCOU Plasticienne Carriole de curiosités
La Carriole de curiosités est un petit laboratoire d’expérimentations artistiques itinérant et évolutif. Je la pousserai sur le chemin du halage, les ruelles, les passages, les chemins des quartiers Saint-Maurice et Saint-Leu. Je serai sa gardienne. Les promeneurs et les habitants assisteront à la transformation de la carriole. Je la déploierai, j’ouvrirai des trappes cachées et j’inviterai les gens à participer, à créer avec moi des paysages de poche, des grigris…

JUAN SPRAY Graffeur Ce chemin dont vous êtes le héros
Je souhaite donner à mon projet la forme d’une aventure interactive et urbaine placée sur un itinéraire qui traversera les quartiers Saint-Leu et Saint-Maurice jusqu’au Jardin de Léo. Cette aventure se traduit par la création d’un conte dont vous êtes le héros, se composant d’épreuves et d’énigmes sous la forme d’œuvres de street art qui seront dissimulées et disséminées sur le chemin.

Les actions de médiation

L’ATELIER DE LA CORDÉE

Se rassembler, échanger, partager un moment en toute convivialité et aussi créer, imaginer, bricoler, apprendre. Cet atelier encadré par Céline Roucou, artiste-plasticienne, invite les habitants à se retrouver autour d’un café dans une ambiance conviviale. Couture, tricot, collage, dessin, confection, bricolage et bavardage, de fils en aiguilles !
Dès 16 ans

Jeudi de 9h00 à 11h gratuit

LE P’TIT CALEPIN

Penser comme un outil de communication pour les habitants, cet annuaire trimestriel collectif a pour objectif de collecter et présenter les actions sociales et artistiques des structures culturelles et associatives du quartier Saint-Leu et limitrophe (Centre Culturel Léo Lagrange, Maison du théâtre, Lune des Pirates, DRE, Ciné St-Leu, comité quartier Saint-Leu, service jeunesse secteur centre). En partenariat avec ces structures, le P’tit calepin permet de diffuser l’information aux habitants sur les activités régulières et ponctuelles du quartier.

LE JARDIN ARTISTIQUE

En dehors du temps des spectacles, le Centre Culturel Léo Lagrange a souhaité créer des temps de rencontres entre habitants, artistes, équipe. Pour ce faire, quoi de mieux qu’un jardin où, ensemble, nous pouvons nous réunir, discuter, échanger, partager. Le projet du jardin artistique, mené en partenariat avec le service jeunesse du secteur centre, est de favoriser le mieux vivre-ensemble et l’intergénérationnel, de proposer des événements culturels en encourageant les talents artistiques individuels et collectifs tout en sensibilisant au respect de l’environnement.

LA SORTIE EN FAMILLE

En partenariat avec le dispositif de réussite éducative, le pôle action jeunesse du secteur centre et la CAF, nous inviterons une quinzaine de famille des quartiers Saint-Leu et Saint- Maurice à partir une journée à la rentrée 2022.